BFMTV

Covid-19: Renaud Muselier "pas favorable" à un confinement le week-end à Marseille

Invité de BFMTV-RMC ce mercredi, le président de la région Sud a exprimé son opposition au principe même de confinement, qu'il ne juge pas en mesure d'empêcher le virus de circuler.

Invité de BFMTV-RMC ce mercredi matin, le président de la région Sud Renaud Muselier a dit s'opposer à la mise en place d'un confinement partiel dans la ville de Marseille, alors même que l'exécutif surveille de très près la circulation du Covid-19 dans vingt départements, dont celui des Bouches-du-Rhône.

Les Alpes-Maritimes voisines sont déjà cloisonnées le week-end. Mais pour Renaud Muselier, le principe même du confinement n'a en rien empêché les courbes de grimper depuis l'automne. "Je n'y suis pas favorable" pour Marseille, a-t-il déclaré.

"Je dis non, compte tenu du fait que vous avez des critères (...) très clairs: taux d'incidence - au-dessus de 250 il y a danger, on est à 320 -; au-dessus de 10% de taux de positivité, il y a danger - on est à 8, alors qu'on était à 19 en novembre -; et vous avez le dernier volet qui est le nombre de patients en réanimation, au-dessus de 80%, il y a danger - on est à 80%", a égrené Renaud Muselier.

Des niveaux différenciés

L'ancien secrétaire d'État a ajouté que sa "cartographie" des eaux usées de la région a permis d'identifier les potentiels risques de circulation du virus par ce biais. "Nous sommes en jaune et en orange à Marseille", a-t-il complété, indiquant par là que le niveau de dangerosité était relativement faible par rapport à d'autres villes françaises.

"Nous sommes en jaune à Toulon et nous sommes en rouge vif dans les Alpes-Maritimes. Donc c'est trois traitements très différents, donc ça ne nécessite pas la fermeture les week-ends", a conclu Renaud Muselier, par ailleurs défavorable au couvre-feu à 18 heures, dont il juge l'efficacité "relative".

Ce dispositif lui paraît "nécessaire à 20 heures, mais il n'y a aucune preuve que ça fonctionne bien et que ça améliore la lutte contre la circulation" du virus de 18 à 20 heures.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV