BFMTV

Covid-19: Emmanuel Macron en visite dans un Ehpad du Loir-et-Cher mardi

Emmanuel Macron dans un EHpad parisien, le 6 mars 2020.

Emmanuel Macron dans un EHpad parisien, le 6 mars 2020. - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Le chef de l'État se rendra dans un Ehpad du Loir-et-Cher ce mardi, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus en France.

Emmanuel Macron se rend mardi dans un Ehpad du Loir-et-Cher à la rencontre des soignants et des pensionnaires, alors que le gouvernement appelle les personnes âgées à se protéger davantage face au Covid-19, a indiqué ce lundi l'Elysée.

Dans cet établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) "La Bonne Eure", situé à Bracieux dans le Loir-et-Cher, il sera accompagné de la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon.

À la rencontre des soignants et des pensionnaires

"Ce déplacement sera l'occasion pour le président de la République de saluer la mobilisation des personnels des Ehpad" et de plaider pour "le maintien du lien social avec les familles, en ajustant au mieux, de façon proportionnée et adaptée, les mesures de protection".

L'exécutif insiste sur la nécessité d'une protection accrue de ceux que "l'âge expose plus que les autres à la maladie", en particulier dans les Ehpad. Il s'agit de l'un des quatre piliers de sa stratégie, avec les gestes barrières (dont le masque), le triptyque "tester, alerter, protéger" et l'adaptation des mesures "à chaque territoire".

Emmanuel Macron a encore répété la semaine dernière, lors d'une visite sur le Tour de France, la nécessité de protéger "les plus vulnérables, les personnes de plus de 65 ans, les personnes qui ont des maladies dangereuses avec le Covid", auxquels "on demande de réduire leurs déplacements, de s'isoler et de ne pas aller aux événements sportifs et culturels".

Les personnes âgées appelées à la plus grande prudence

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré jeudi "mesurer les sacrifices consentis" par les personnes âgées après "de longs mois de confinement", leur demandant également de "redoubler tous (leurs) efforts. Y compris celui, le plus difficile, de réduire encore le nombre de personnes que vous voyez chaque jour".

De nombreux acteurs du secteur insistent cependant sur l'effet particulièrement néfaste des mesures restrictives sur le bien-être donc la santé, des personnes âgées. Plusieurs clusters ont été récemment détectés dans des Ehpad, comme celui de plus de 50 cas positifs dans un établissement de Bourges.

Au début de l'épidémie, le 6 mars, Emmanuel Macron avait visité un Ehpad dans le centre de Paris, quelques jours avant de décider de confiner l'ensemble de la France, pour expliquer la priorité donnée à la protection "de nos aînés".

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV