BFMTV

Covid-19: Macron veut une "action collective internationale" pour accélérer l'immunisation

Emmanuel Macron s'entretient en visioconférence avec le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 8 février 2021 à Paris

Emmanuel Macron s'entretient en visioconférence avec le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 8 février 2021 à Paris - CHRISTIAN HARTMANN © 2019 AFP

Le chef de l'Etat a commenté la situation sanitaire mondiale dans le JDD paru ce dimanche. Il a appelé au lancement d'une initiative internationale pour mieux lutter contre les variants du Covid-19.

Emmanuel Macron a fait le point avec le JDD, dans une entretien publié dans l'édition de ce dimanche. Tandis que le rôle et le pouvoir de nuisance des variants du Covid-19 continuent d'interroger les scientifiques comme les autorités, il a lancé:

"Nous sommes désormais engagés dans une lutte contre les variants, qui est une véritable course contre la montre. Sans une action collective internationale rapide, efficace et solidaire, nous prenons le risque que le virus nous échappe."

"Les pays africains nous interpellent"

L'accès au vaccin est de surcroît inégal sur la surface de la planète, a-t-il déploré:

"Les pays africains nous interpellent à juste titre sur leur accès aux vaccins", indique le chef de l'État. "L'initiative ACT-A aura permis de sécuriser plus de 2 milliards de doses de vaccins à bien meilleur prix que si chaque pays les avait négociés séparément, c'est en soi une réussite. Mais nous devons encore accélérer les efforts, car chaque semaine compte."

Emmanuel Macron s'est félicité du déblocage de quatre milliards de dollars à destination de ce projet Act-A par la nouvelle administration américaine. "C'était l'un de mes premiers sujets d'échange avec le président Biden", a-t-il posé.

"Nous devons travailler avec les Chinois et les Russes pour que les vaccins développés par leurs scientifiques s'intègrent à ce grand effort multilatéral contre la pandémie – dès lors qu'ils auront fait l'objet des certifications nécessaires par l'OMS", a encore déclaré le chef de l'Etat.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV