BFMTV

Coronavirus: des députés de gauche et LaRem appellent à régulariser les sans-papiers

Fabien Roussel, le 8 février 2019 à Cherbourg.

Fabien Roussel, le 8 février 2019 à Cherbourg. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Des députés communistes, socialistes, mais également de l'aile gauche de LaRem ont lancé un appel pour régulariser les sans-papiers pendant l'épidémie de coronavirus.

Olivier Faure (PS), Fabien Roussel (PCF) ou Sonia Krimi (LaRem) se sont associés jeudi à un appel lancé par François-Michel Lambert (groupe Libertés et Territoires à l'Assemblée nationale) visant à régulariser les sans-papiers pendant la pandémie.

"Nous demandons solennellement au gouvernement français de prendre les mêmes mesures que le gouvernement portugais" qui a décidé ces derniers jours de régulariser les sans-papiers pendant la durée de l'état d'urgence décrété pour freiner la pandémie de coronavirus, écrivent les signataires de cet appel.

Ils estiment que la mesure prise par le Portugal qui donne aux sans-papiers "les mêmes droits" pour l'accès aux soins et aux aides financières que les citoyens portugais est "une mesure de salubrité publique qui protège tous les habitants".

"Protéger l'ensemble des personnes sur son territoire"

Mettant en avant "la situation dramatique des sans-papiers et des sans-abris", ils ajoutent que la crise sanitaire "rend encore plus cruciale la prise en compte de ce problème qui n'a que trop duré".

Parmi la vingtaine de signataires figurent également l'insoumis Loïc Prud'homme, la communiste Marie-George Buffet ou encore les ex-LREM Jean-Michel Clément et Sandrine Josso.

Après la décision du Portugal, le député LREM de l'aile gauche Aurélien Taché avait de son côté estimé sur Twitter, qu'"être solidaire, c'est protéger l'ensemble des personnes sur son territoire". 

IV, avec AFP