BFMTV

Copé sur les rythmes scolaires: "Laissons le libre choix aux maires"

Jean-François Copé, président de l'UMP ce vendredi sur RMC et BFMTV.

Jean-François Copé, président de l'UMP ce vendredi sur RMC et BFMTV. - -

Manuel Valls, rythmes scolaires, François Hollande, querelles de parti: le président de l'UMP Jean-François Copé était l'invité vendredi matin, de BFMTV et RMC.

Le président de l'UMP Jean-François Copé était l'invité vendredi matin, de BFMTV et RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de cette interview...

"Manuel Valls n'a encore commandé personne"

"Manuel Valls est un homme de communication mais pas un homme de résultats", a assuré le président de l'UMP Jean-François Copé en détaillant selon lui le mauvais bilan de du nouveau Premier ministre au ministère de l'Intérieur.

De manière générale, il s'agit "de la même équipe, des mêmes hommes", estime-t-il. "François Hollande semble ne pas avoir totalement compris le messages" des élections municipales.

"Les rythmes scolaires ne s'appliqueront pas à Meaux"

Réélu au premier tour des municipales à Meaux, Jean-François Copé "demande aux maires de l'UMP ou des autres partis d'avoir le courage de refuser la réforme des rythmes scolaires qui n'a aucun contenu pédagogique. Je ne l'appliquerai pas à Meaux car en tant que maire je n'y trouve rien de positif".

Le maire de Toulon évoque lui des aides de l'Etat trop faibles. "Au moins, laissons le libre choix aux maires".

"La nomination d'Harlem Désir est un message désastreux"

Harlem Désir "semble ne pas avoir fait l'affaire à la tête du PS et pour le récompenser on le nomme aux Affaires étrangères. Le message adressé à ceux qui s'intéressent à la question européenne, c'est désastreux".

"François Hollande a donné des leçons de morale à tout le monde. C'est une faute politique et si j'étais son conseiller, dieu m'en garde, je recommanderais de revenir sur cette nomination", a estimé le président de l'UMP.

La rédaction