BFMTV

Copé : « Ne pas boycotter mais dire notre indignation »

BFMTV

Le maire fraîchement réélu de Meaux a réagit, lundi 17 mars sur RMC, à la polémique autour d’un éventuel boycott des Jeux Olympiques de Pékin.

Ces derniers jours, la répression chinoise au Tibet a relancé les appels au boycott des Jeux Olympiques de Pékin. C'est dans ce contexte que Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale, a estimé qu'il ne « fallait pas boycotter » mais qu'il fallait « dire les choses et dire notre indignation ». Selon lui, « boycotter c'est être absent et c'est être silencieux » et il a toujours « eu une grand réticence à mélanger le sport et la politique ». Interviewé par Jean-Jacques Bourdin, il a noté que, « pour ne pas être silencieux », il fallait une « Union Européenne réorganisée » avec « un ministre des Affaires Etrangères qui parle au nom de l'UE » tout comme un « Président de l'UE », ce qui « aura beaucoup plus de force ».

La rédaction -Bourdin & Co