Jean-Luc Mélenchon
 

Les tarifs pratiqués par certains prestataires proches de La France insoumise lors de la campagne présidentielle de 2017 alimentent des soupçons de surfacturations, destinées à obtenir un remboursement plus important de l'Etat.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire