En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French President Emmanuel Macron (C) signs documents in front of the media to promulgate a new labour bill in his office at the Elysee Palace in Paris, on September 22, 2017, as French Labour Minister Muriel Penicaud (L) and French Junior Minister for the Relations with Parliament and Government Spokesperson Christophe Castaner (R) look on.
 

Toutes les mesures contenues dans la réforme phare de l'exécutif sont désormais applicables. 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • ID24
    ID24     

    Les ordonnances, c'est aussi : Le droit au télétravail,le dialogue social rendu possible dans les PME et TPE, les indemnités légales de licenciement (qui concernent tous les salariés licenciés) seront augmentées de 25 %. Si un accident intervient durant les heures de travail, il y aura présomption d'accident du travail. Fini, donc, les avenants au contrat du travail.

  • ID24
    ID24     

    Les ordonnances c'est aussi : Le sujet n'a quasiment pas fait parler de lui durant la concertation, et pourtant il augure d'une vraie révolution : le gouvernement a profité de sa réforme pour créer un véritable droit au télétravail, et coller ainsi à une réalité qui concerne 17 % des salariés et à laquelle beaucoup d'autres aspirent. Partant du principe que le Code actuel ne colle plus avec la réalité (les articles concernés datent d'avant l'apparition des smartphones), les ordonnances apportent deux changements susceptibles de faire décoller la pratique. Le premier fait du télétravail une modalité de droit commun : ce ne sera plus au salarié de demander à l'employeur de travailler depuis chez lui, mais à l'employeur de démontrer que ce n'est pas possible. Le second changement, qui n'a pas soulevé un grand enthousiasme côté patronat, lève un obstacle majeur : si un accident intervient durant les heures de travail, il y aura présomption d'accident du travail. Fini, donc, les avenants au contrat du travail....

  • ID24
    ID24     

    Hou la ! Les FI-soumis vont s'énerver !

  • bergheim
    bergheim     

    et la transformation du pays va continuer au pas de charge, tant mieux.

  • Feli
    Feli     

    Enfin un président qui dit ce qu'il fait ! Enfin un président courageux qui arrête la démagogie et qui va oeuvrer pour nos enfants qui devront payer la dette astronomique de ce pays, à cause de présidents incompétents et démagogues.

  • Youssouf Benallaoui
    Youssouf Benallaoui     

    La casse sociale va pouvoir commencer...!

    bergheim
    bergheim      (réponse à Youssouf Benallaoui)

    c'est ce que disent les assistés....!

Votre réponse
Postez un commentaire