Clips de campagne En Marche! : le Conseil d'Etat saisit le Conseil constitutionnel
 

Après avoir examiné le recours de la République en marche! (REM) sur les temps d'antenne de ses clips de campagne pour les élections législatives, le Conseil d'Etat a choisi de saisir le Conseil constitutionnel.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Picto
    Picto     

    le temps de parole c'est pour du bla-bla c'est pour ceux qui n'agissent pas.

    En marche n'en a pas besoin : le gouvernement agit

    et c'est bien plus porteur pour une campagne que du blabla avec du dénigrement et rien de positif.

    Des actes,
    pas de paroles à la télé !
    ça ne sert pas de causer quand on réussit avec des actes.

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Cela étant il faut relativiser, qui regarde les clips officiel de campagne, peu de monde je suppose.
    Il ne sont donc pas déterminants dans notre choix, en tous cas pour moi.
    Je pourrais émettre le même avis pour le propagande transmise par voie postale ainsi que pour les affiches sur la voie publique.
    Tout cela coûte très cher et s’avère peu utile, peut-être a revoir.

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Cela étant il faut relativiser, qui regarde les clips officiel de campagne, peu de monde je suppose.
    Il ne sont donc pas déterminants dans notre choix, en tous cas pour moi.
    Je pourrais émettre le même avis pour le propagande transmise par voie postale ainsi que pour les affiches sur la voie publique.
    Tout cela coûte très cher et s’avère peu utile, peut-être a revoir.

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Cela

  • fanfan la tulipe
    fanfan la tulipe     

    Bref, un système de répartition du temps d'antenne qui consiste à mettre les poids du handicap sur les chevaux qui courent le moins vite, de facon à ce que le tiercé soit encore plus prévisible et entre-soi !

Votre réponse
Postez un commentaire