BFMTV

Cigarette électronique : Marisol Touraine a commandé une enquête

Marisol Touraine, ministre de la Santé

Marisol Touraine, ministre de la Santé - -

Marisol Touraine a demandé une enquête sur les effets de la cigarette électronique, à laquelle de plus en plus de fumeurs s'adonnent pour remplacer le tabac. La ministre de la Santé appelle à la prudence face à ce substitut.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré mardi avoir « commandé une enquête » à ses services au sujet de la cigarette électronique pour mieux cerner sa dangerosité éventuelle, et déterminer si elle est bien en mesure d'éloigner du tabagisme. Dans l'immédiat, la ministre de la Santé appelle à faire « preuve de prudence », alors que des centaines de milliers de Français qui essaient de décrocher du tabac se mettent à la cigarette électronique.

« Des effets indésirables graves »

Sur le plan sanitaire, il faut s'en tenir pour l'instant à une recommandation de l'Afssaps, l'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé, qui avait conseillé en mai 2011 « de ne pas consommer de cigarettes électroniques ». L'Afssaps soulignait alors que ces solutions contenaient des quantités de nicotine plus ou moins importantes, qui, même à des concentrations faibles, pouvaient « conduire à des effets indésirables graves ».
« J'ai demandé à mes services de me dire très précisement de quel type de produit il s'agit », a déclaré Marisol Touraine. Les pharmacies n'ont officiellement pas le droit d'en écouler, la cigarette électronique étant disponible uniquement dans des commerces spécialisés et sur internet.

Vers une évaluation bénéfice / risque

La ministre de la Santé s'interroge : « Est-ce qu'on peut considérer qu'il s'agit d'un produit de grande consommation ? Est-ce que c'est un dispositif médical ? Quelles sont les caractéristiques de ce produit ? ».
Pour Marisol Touraine, il faut également « faire une évaluation bénéfice/risque de ce dispositif qui pose un certain nombre de questions » face à un produit « qui s'est beaucoup répandu ». D'après les fabricants, la France compterait déjà 500 000 utilisateurs de la cigarette électronique.

La Rédaction avec agences