BFMTV

Christiane Taubira chez les "Frondeurs": Matignon dédramatise

Christina Taubira était présente, ce samedi, à la réunion des "frondeurs", organisée en marge de l'Université d'été du PS à La Rochelle.

Christina Taubira était présente, ce samedi, à la réunion des "frondeurs", organisée en marge de l'Université d'été du PS à La Rochelle. - Xavier Leoty - AFP

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, reconduite mardi dans le gouvernement Valls II, a réalisé ce samedi une visite des plus remarquées à la réunion des "frondeurs" du PS... De quoi susciter une nouvelle polémique.

Officiellement, tout va bien. Officiellement, seulement. En réalisant une courte visite très remarquée à la réunion des "frondeurs" du PS à La Rochelle, organisée en marge de l'université d'été du parti qui se déroule ce week-end dans la même ville, Christiane Taubira, tout juste reconduite Garde des Sceaux dans le gouvernement Valls II, a provoqué une nouvelle polémique. Si Matignon dédramatise, des proches du Premier ministre pointent "une incohérence" tandis qu'à droite, on s'en donne à coeur joie pour critiquer la situation.

Présente seulement quelques minutes devant une salle comble où les frondeurs ont lancé leur club "Vive la gauche", la ministre de la Justice s'est déclarée étonnée que sa présence suscite de telles réactions. "C'est tout de même extraordinaire", a-t-elle lancé. "J'ai été invitée il y a plusieurs semaines, je crois qu'on peut entendre les débats. Je ne vois vraiment pas où est le problème. Je comprends que vous ayez besoin de dramaturgie", a-t-elle ajouté, critiquant ouvertement la nuée de journalistes massée devant elle.

"Prendre sa part au débat"

Peu après, Christiane Taubira s'est de nouveau exprimée, en justifiant sa présence afin de "prendre (sa) part" au débat politique.

"Ce matin, j'y ai pris ma part et j'en assume les conséquences", a-t-elle déclaré en souriant. "Vous croyez le Premier ministre intolérant ?", a-t-elle répondu, alors qu'on lui demandait si elle mettait en porte-à-faux l'exécutif.

Matignon calme le jeu, les proches de Valls non

L'entourage du Premier ministre Manuel Valls n'a pas tardé à réagir après cette visite surprise. Ainsi, joint par l'envoyée spéciale de BFMTV sur place, Matignon dédramatise autant que possible en rappelant que Christiane Taubira n'est pas membre du Parti socialiste, "ni en contradiction avec les engagements pris, lundi, devant le Premier ministre et le président de la République". "Elle s'expliquera bientôt", a-t-il été assuré.

Un autre proche de Manuel Valls, toujours sous couvert de l'anonymat, se montre moins conciliant avec la ministre de la Justice, et critique "une incohérence".

L'opposition s'en donne à coeur joie

Moins d'une semaine après la nomination, surprise, d'un nouveau gouvernement, l'opposition, UMP en tête, jubile. Exemples avec le député Eric Ciotti ou encore l'ancienne ministre Valérie Pécresse:

Jé. M., avec Pauline de Saint-Rémy et l'AFP