BFMTV

Cédric Horneck devant la cour d'assises de Vendée

Le procès de Cédric Horneck, accusé d'avoir tué sa compagne et voulu noyer le fils de celle-ci en 2008, a débuté mercredi devant la cour d'assises de Vendée, qui a examiné la personnalité du jeune mécanicien. /Photo prise le 26 mai 2010/REUTERS/Stéphane M

Le procès de Cédric Horneck, accusé d'avoir tué sa compagne et voulu noyer le fils de celle-ci en 2008, a débuté mercredi devant la cour d'assises de Vendée, qui a examiné la personnalité du jeune mécanicien. /Photo prise le 26 mai 2010/REUTERS/Stéphane M - -

NANTES - Le procès de Cédric Horneck, accusé d'avoir tué sa compagne et voulu noyer le fils de celle-ci en 2008, a débuté mercredi devant la cour...

NANTES (Reuters) - Le procès de Cédric Horneck, accusé d'avoir tué sa compagne et voulu noyer le fils de celle-ci en 2008, a débuté mercredi devant la cour d'assises de Vendée, qui a examiné la personnalité du jeune mécanicien.

Aujourd'hui âgé de 31 ans, il reconnaît le meurtre d'Anne Deriez, une aide-soignante de 30 ans, mais nie avoir prémédité la tentative d'assassinat de son fils.

Il risque la réclusion à perpétuité.

Surnommé à l'époque "l'enfant du lac", Antoine, 8 ans, avait été retrouvé inanimé en pyjama et chaussons par un promeneur dans le plan d'eau d'Apremont, à une trentaine de kilomètres au nord de La-Roche-sur-Yon, où se tient le procès.

Le petit garçon avait miraculeusement survécu et avait pu désigner son agresseur après être sorti du coma, le lendemain des faits. L'enfant, qui doit témoigner jeudi devant les jurés, avait expliqué que le compagnon de sa mère lui avait maintenu la tête sous l'eau avant de le laisser pour mort.

Il avait échappé à la mort grâce à son état d'hypothermie, qui avait empêché l'eau d'entrer dans ses poumons.

Le jour du drame, le 29 mai 2008, Cédric Horneck avait frappé Anne Deriez après une dispute conjugale. Il l'avait ensuite étouffée avec un coussin.

Le couple vivait une relation émaillée de séparations, dans une maison isolée à Bois-de-Céné (Vendée).

Mécanicien de formation, Cédric Horneck s'était engagé dans la Légion étrangère avant de déserter et de connaître plusieurs emplois successifs.

Grand fumeur de cannabis, il a expliqué pendant l'instruction qu'il avait souffert dans son enfance, ballotté entre ses parents divorcés.

Guillaume Frouin, édité par Gilles Trequesser