Castaner
 

Le secrétaire d'Etat a prévenu que si des frappes françaises avaient lieu en Syrie, elles n'auraient pas vocation à être rendues publiques. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire