BFMTV

Caricatures antisémites dans un carnaval en Belgique: Glucksmann dénonce "un crachat à l'histoire"  

BFMTV
Le député européen réagissait aux images du carnaval belge, où ont défilé dimanche des caricatures de juifs orthodoxes.

"Quand j'ai vu les images, quand j'ai vu ces Juifs au nez crochu plein de fric, quand j'ai vu les Juifs réduits à l'état d'insectes dans les rues avec les gens qui applaudissaient, j'ai dû me pincer pour me dire 'non mais attends tu es en 1930 là, tu es à Cologne en 1936, ou tu es en Europe en 2020?'. Eh bien non, on était en Europe en 2020, à 30 km de Bruxelles", s'est ému Raphaël Glucksmann ce mardi au sujet du carnaval d'Alost, en Belgique.

Le député européen, invité de BFMTV-RMC, n'est pas le seul à condamner fermement cet événement, dont la récurrence des clichés antisémites lui a valu d'être rayé du patrimoine immatériel de l'Unesco en décembre.

"Ne reprenez pas l'imaginaire nazi"

Le maire de la commune flamande, un élu nationaliste dénommé Christophe D'Haese, avait balayé dimanche les accusations d'antisémitisme en faisant valoir qu'il était permis de "rire de tout". "Faites défiler Moise avec un plumeau dans les fesses c'est pas mon problème, mais ne reprenez pas l'imaginaire nazi", réplique le député européen Place publique, qui estime que ce carnaval est "un crachat à l'histoire".

Et de conclure: "Soit ce carnaval change, soit il est interdit, soit l'année prochaine il faut qu'on soit un million de citoyens européens pour les empêcher de reproduire ce type d'insultes au genre humain, pas simplement aux Juifs."
Clarisse Martin