Business France: Pénicaud assure qu'elle n'a pas essayé d'étouffer l'affaire
 

Muriel Pénicaud, la ministre du travail, a qualifié mercredi de "blague" les accusations à son égard dans l'affaire qui touche Business France, entreprise dont elle était directrice générale. Elle est soupçonnée d'avoir "validé" certaines dépenses relatives à l'organisation d'une soirée à Las Vegas où Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, avait rencontré des dirigeants de start-up françaises.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • otermaio
    otermaio     


    Madame Pénicaud , vous qui avez déclaré , tout connaitre des arcanes juridiques du droit du travail , des affaires , à la tête d'une boite d'organisation d'événements, régit par la loi des marchés , postulante aux marchés publics , vous nous dites que vous avez fait une erreur? Voyons les vessies et les lanternes gardez les , vous devez être simplement poursuivi au regard de la loi , votre défense vous la fournirez aux juges.Monsieur Castaner a osé demander à la presse de vous menager , à cause des discussions sur les lois travail , une honte , cela ne vous exonére en rien, d'être redevable devant la société française de vos ecarts et favoritismes.

  • MOI50
    MOI50     

    Ce n'est qu'un début. Qui a demandé l'organisation de cette sortie à LAS VEGAS dans des délais trop courts pour que cela se fasse réglementairement. Qui est le principal bénéficiaire. S'il y a un délit de favoritisme, le recel peut être retenu contre le demandeur et le bénéficiaire !!!

  • iamagic
    iamagic     

    Y a pas de fumée sans feu! Et Macron est touché par l'affaire! Ne l'oublions pas!

Votre réponse
Postez un commentaire