Des élus de Paris dénoncent une sécurisation insuffisante des bureaux de vote. - Damien Meyer - AFP
 

Le caractère inédit du dernier tour de l'élection Présidentielle n'est pas sans jouer quelques tours aux mairies. A trois jours du second tour, celles-ci craignent une pénurie d'assesseurs dans les bureaux de vote. 

Votre opinion

Postez un commentaire