BFMTV

Bugs du répertoire électoral: les Parisiens invités à vérifier leur carte d'électeur

Une urne - Image d'illustration

Une urne - Image d'illustration - AFP

A cause de la mise en place d'un répertoire électoral unique à l'échelle du pays, les communes peinent à éditer les listes électorales où peuvent se glisser des erreurs. A Paris, le premier adjoint Emmanuel Grégoire invite les électeurs à bien vérifier leur carte.

Attention aux erreurs sur les cartes d'électeurs en vue des élections européennes. En cause, la mise en place du Répertoire électoral unique (REU). Jusqu'à présent les communes disposaient de leurs propres listes électorales mais depuis le 1er janvier, toutes ces listes ont été centralisées par l'Insee pour créer ce REU.

Un dispositif qui doit à terme simplifier les choses mais à l'échelle locale, des communes rencontrent des problèmes de synchronisation ou d'édition des cartes d'électeur.

Deuxième et troisième prénom à vérifier

Au final, des erreurs peuvent persister. 250 ont été remontées au service de la Ville de Paris. Un chiffre peu important au regard des quelque 1.298.000 inscrits à Paris, mais qui pourrait n'être que la partie immergée de l'iceberg. "Ce n'est qu'un début", craint en effet Emmanuel Grégoire, le premier adjoint d'Anne Hidalgo.

"Si j'ai un conseil à donner, c'est de dire à tous les Parisiens de bien vérifier leur carte d'électeur. Et surtout de vérifier précisément leur état civil, leur deuxième ou troisième prénom", insiste-t-il dans les colonnes du Parisien

Les personnes qui auraient effectué un changement de sexe dans l'année doivent aussi redoubler de vigilance. "Il n'est pas impossible que l'information ne soit pas remontée jusqu'à l'Insee", ajoute Emmanuel Grégoire, qui précise qu'un petit guide à destination d'associations LGBT a été édité. 

L'état civil inscrit sur la carte d'électeur devra en effet être le même que celui du registre dans le bureau de vote. Si vous constatez une erreur sur votre carte d'électeur, une demande de correction peut être adressée en ligne. Le jour de l'élection, le vote ne pourra pas se faire en cas d'erreur. Il faudra alors se rendre au Tribunal de Grande Instance pour obtenir la correction. Anticipant les difficultés, la mairie de Paris envisage de créer un second lieu dans le centre de la capitale pour faire les modifications. 

Carole Blanchard