BFMTV

Brégançon attend les Macron pour des vacances studieuses

Emmanuel Macron débutera ce vendredi soir des vacances studieuses au fort de Brégançon, dans le Var, où il recevra le Premier ministre britannique Theresa May.

Emmanuel Macron quitte aujourd’hui l'Elysée pour deux semaines de vacances au fort de Brégançon, qui retrouve ainsi sa fonction de résidence présidentielle d'été après avoir été délaissé ces dernières années.

La construction - dans une propriété comptant déjà une plage privée - d'une piscine de dix mètres de long sur quatre de large facturée 34.000 euros avait suscité la polémique au début de l'été. Ces derniers mois, le fort de Bormes-les-Mimosas a aussi bénéficié d’une réfection de la peinture, de l’électricité, et d’une modernisation de la cuisine. Des aménagements qui permettront au couple Macron de continuer à recevoir des invités de marque à Brégançon.

Après une année "vraiment intense", conclue par l'affaire Benalla, le président "va prendre du repos tout en continuant à travailler dans une ambiance calme", indique son entourage. Bien qu'aucune sortie publique ne soit pour l'heure annoncée par l'Élysée, les habitants de Bormes-les-Mimosas peuvent compter sur goût du chef de l'Etat pour les bains de foule pour l'apercevoir. 

Haut lieu diplomatique

Le fort de Brégançon est un résidence présidentielle depuis une décision du général de Gaulle en 1968. En son temps, Nicolas Sarkozy avait reçu la Secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice dans le fort du Var. Georges Pompidou y avait également reçu le leader de l'Union soviétique Léonid Brejnev. 

Le séjour d'Emmanuel Macron débutera lui par la réception ce vendredi soir de Theresa May qui, après une réunion de travail d'environ deux heures, passera la soirée à Brégançon avec son époux Philip pour un dîner privé offert par le couple Macron, dans la propriété qui domine la mer Méditerranée.

Exercice de communication

Les vacances du président de la République seront bien sûr scrutées par les observateurs, de sorte qu'elles revêtent un enjeu politique dans l'opinion - on se souvient par exemple de l'effet désastreux des vacances de François Hollande, photographié en short à Brégançon après son élection alors que les Français étaient en pleine crise.

Objectif pour Emmanuel Macron: faire de Brégançon un Élysée d'été, en donnant l'image d'un président toujours au travail, même en vacances. Benjamin Morel, docteur en Science politique, confirme sur notre antenne:

"Prendre ces vacances à Brégançon, c'est assurer une forme de continuité et de majesté de l'Etat. On retourne à une incarnation plus classique du pays. Comme les vacances d'un président sont avant tout un travail de communication et d'incarnation, Emmanuel Macron revient à des choses plus consensuelles. Il ne faut pas penser que ces vacances sont de vraies vacances. Un président qui ne travaillerait pas serait un président mal vu. Il faut être en vacances et emporter des cahiers."

Louis Nadau