BFMTV

Boutin voudrait priver les smicards de HLM

-

- - -

Le projet de loi de Christine Boutin sur le logement prévoirait d’abaisser les critères d’accession au logement social, ce qui priverait de ce type d'habitat une large partie des demandeurs.

Les classes moyennes vont-elles être définitivement exclues de l'accession aux HLM ? C'est le Canard Enchaîné qui l'affirme dans son édition d'hier : le projet de loi sur le logement que prépare Christine Boutin et qui sera présenté en avril au Parlement pourrait bien conduire à l'exclusion des classes moyennes de l'accession aux logement HLM.

Le texte, qui est encore en chantier, prévoirait selon l'hebdomaire d'abaisser les plafonds de revenus permettant d'être locataire en HLM. Le but serait de permettre aux populations les plus pauvres d'avoir accès à ces logements. De plus, il prévoit d'augmenter les taxes sur les loyers que paient les locataires HLM dont les revenus se sont améliorés avec le temps et qui dépassent aujourd'hui le plafond nécessaire à l'accès au logement social. Au ministère du logement, on confirme que le projet de loi contiendra bien l'idée d'un abaissement des plafonds de revenus nécessaires pour obtenir un logement HLM.

Pour Thierry Saniez est délégué général de l'association CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie), l'effet pervers d'une baisse des plafonds sera « qu'au lieu de répondre au besoin et à l'exigence de logement des gens, on va plutôt réserver le logement social aux plus pauvres avec tous les risques en termes de mixité sociale que cela va comporter ». En effet, selon lui, « si on dit à une partie de la population « vous n'avez plus les revenus qui vous permettent d'accéder au logement social », mais que ces personnes ont toujours des revenus très faibles autour du SMIC, où vont-elles se loger aujourd'hui ? ».

Du côté du ministère, on explique que l'objectif est bien de permettre aux plus pauvres d'accéder au logement. Cela veut dire aussi qu'il faut reloger les autres et là, le ministère estime notamment qu il faut permettre aux smicards d'accéder à la propriété, via par exemple la construction d'appartements à 15 euros par jours, l'équivalent d'un loyer mensuel HLM. La construction de logement sociaux se poursuit également avec 120 000 nouveaux logements en 2007. Problème, 3 millions de personnes en France sont en attente de ce type de logement.

La rédaction et Christophe Bordet