BFMTV

"Bezons de toutes nos forces!": le slogan d'une candidate aux municipales raillé, elle s'explique

Sophie Stenström ne s'attendait apparemment pas à faire le buzz...

Sophie Stenström ne s'attendait apparemment pas à faire le buzz... - Capture d'écran - Compte Twitter de "Bezons de toutes nos forces"

Sophie Stenström, candidate sans étiquette soutenue par la République en marche, a regretté les nombreux détournements dont son slogan a fait l'objet.

Elle fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, mais pas forcément pour les bonnes raisons. Sophie Stenström, candidate aux élections municipales de 2020 à Bezons, dans le Val-d'Oise, a vu son slogan de campagne moqué - "Bezons de toutes nos forces!" - par de très nombreux internautes.

Coup de communication ou jeu de mot involontaire? Interrogée par France 3 Paris Ile-de-France, la candidate sans étiquette mais soutenue par La République en Marche a assuré qu'elle et son équipe de campagne n'avaient "pas fait exprès" de choisir un tel slogan.

"Franchement, je ne m'attendais pas à ce que quelque chose de la sorte soit repris sur les réseaux sociaux avec une telle ampleur. Cela ne me fait pas plaisir", a déclaré Sophie Stenström. "Tout ce qui est humour douteux, voire sexiste, me déplaît fortement."

Des réactions "disproportionnées", selon la candidate

"Je comprends le jeu de mots, j'ai de l'humour. Mais tout cela est disproportionné", a-t-elle ajouté. Elle a également décidé de publier un communiqué sur Twitter pour s'expliquer, espérant que les détournements dont son slogan fait l'objet ne fasse pas perdre de vue l'enjeu des prochaines élections.

"Ma volonté est de rassembler autour d'un projet local ambitieux et réaliste", écrit-elle dans ce texte. "C'est ça aimer Bezons de toutes ses forces".

Reste à savoir quel impact aura ce slogan un peu maladroit sur le score de Sophie Stenström aux élections municipales de 2020 à Bezons. Actuellement, la commune de 29.000 habitants est dirigée par la maire communiste Dominique Lesparre.

Juliette Mitoyen