× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Candidate for the left-wing primaries ahead of the 2017 presidential election, Benoit Hamon, arrives to take part in the show "L'Emission politique" at the studios of French television channel France 2 in Saint-Cloud, west of Paris, on December 8, 2016. 
FRANCOIS GUILLOT / AFP
 

La candidat de la primaire à gauche est accusé d'avoir revu à la baisse le projet phare de sa campagne. Sur son site, la rubrique détaillant le revenu universel a été modifiée. Le montant de "750 euros", notamment, n'est plus évoqué. L'équipe du candidat évoque un "petit bug" et précise que le texte sera retravaillé pour plus de clarté. 

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    BFM, à quoi sert la rubrique "contact" en bas de ce site, j'ai essayé de vous contacter pour vous demander la raison pour laquelle il y a si peu de commentaires des articles sur ce site; j'attends toujours la réponse!!!!!!!

  • Facebook-125457997961475
    Facebook-125457997961475     

    Effectivement HAMON est le seul idéologue de cette primaire ce qui ne l'empêche pas d'être pragmatique comme le montre ses précisions et non pas un rétropédalage sur le REvenu universel comme cherchent à nous faire croire les médias.
    Populiste non puisqu'il se fait traiter de tous les noms à cause de son RU, populiste non plus puisqu'il refuse le protectionisme de Montebourg comme trump.
    Je vote pour l'innovation et donc HAMON

  • grincheux007
    grincheux007     

    Hamon est le plus populiste des candidats. Proposez à tous un revenu universel, ce n'est pas de nature à motiver le travail. C'est aussi la résignation de considérer qu'il n'y pas de travail pour tout le monde.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Quand on est prisonnier d’une idéologie on ne peut gouverner, car gouverner c’est s’adapter aux évolutions de son environnement et prendre les meilleures décisions pour le développement du pays !

  • sclp
    sclp     

    Rien de bien nouveau : toutes les promesses mensongères s’érodent avec le temps, et encore plus rapidement lorsque le candidat a été élu et se trouve en place ! c'est devenu malheureusement un phénomène naturel, ou plutôt une épidémie mondiale.

  • sclp
    sclp     

    Rien de bien nouveau : toutes les promesses mensongères s’érodent avec le temps, et encore plus rapidement lorsque le candidat a été élu et se trouve en place ! c'est devenu malheureusement un phénomène naturel, ou plutôt une épidémie mondiale.

Votre réponse
Postez un commentaire