BFMTV

"Bébé Hollande", "Micron": Emmanuel Macron a collectionné les surnoms pendant la campagne

Depuis le début de la semaine, le Front national a affublé le surnom de "Bébé Hollande" à Emmanuel Macron, leur adversaire direct pour le second tour de l'élection présidentielle. Ce n'est pas la première fois que le candidat d'"En Marche!" est égratigné par un surnom. Avant le premier tour, François Fillon l'avait appelé "Emmanuel Hollande". Sur les réseaux sociaux, les électeurs opposés à son programme préfèrent eux l'affubler du surnom de "Micron".

Sur le même sujet