BFMTV

Bayrou pousse Macron à retrouver "l'inspiration de 2017"

François Bayrou

François Bayrou - PHILIPPE LOPEZ / AFP

En cette rentrée difficile pour l'exécutif, François Bayrou estime qu'Emmanuel Macron n'explique pas assez aux Français les lignes directrices de son action, et l'invite à prendre la parole pour expliquer sa politique.

Les temps sont durs pour le chef de l'Etat, au plus bas dans les sondages. C'est le moment choisi par son allié de 2017 pour se rappeler à son bon souvenir. Ce dimanche dans Le Parisien, François Bayrou endosse donc le costume du vieux stage pour dispenser ses conseils à Emmanuel Macron. L'éphémère garde des Sceaux tire d'abord la sonnette d'alarme, constatant que "des problèmes nouveaux" émergeaient quotidiennement. "Il y a une alerte sur cette rentrée", avertit le maire de Pau.

À l'en croire, la rupture des Français avec le président de la République - passé sous la barre des 30% de "satisfaits" - est le résultat d'un manque d'explication du sens de l'action conduite par Emmanuel Macron.

Montrer le cap

François Bayrou invite le chef de l'Etat, dont le message est bien souvent occulté par ses "petites phrases" improvisées, à reprendre l'initiative.

"Il faut se focaliser sur la nécessité de retrouver le lien avec les Français, l’inspiration de 2017", conseille François Bayrou. "Si c’est purement gestionnaire, le désenchantement guette. On est devant d’immenses enjeux, de société, géopolitiques. C’est ce qui doit faire le cadre de l’action, pas des mesures les unes à la suite des autres. Les gens doivent comprendre la direction. Aujourd’hui, c’est cela qui s’est usé et que j’appelle à retrouver."

Emmanuel Macron est seul à détenir les clefs de ce rebond, selon le président du Modem, pour qui le locataire de l'Elysée devrait s'adresser davantage aux Français pour indiquer le cap suivi. "Il faut qu’il reprenne la relation avec les Français", insiste François Bayrou. "La magie de la démocratie française s’exerce quand le président est en phase avec le pays", explique-t-il. Ce qui, à en croire les dernières enquêtes d'opinion, n'est pas le cas pour l'heure: selon un sondage Kantar Sofres OnePoint pour RTL, Le Figaro et LCI, 72% des Français interrogés considèrent que le président de la République n’agit pas pour tous les Français, et 73% des électeurs sondés ne le pensent pas capable de rassembler les Français.

Louis Nadau