BFMTV

Bayrou "ne fera pas" de commentaire sur l'affaire Ferrand

François Bayrou le 25 septembre 2016 à Guidel.

François Bayrou le 25 septembre 2016 à Guidel. - LOIC VENANCE / AFP

François Bayrou, le Garde des sceaux, a refusé de s'exprimer sur l'affaire qui touche Richard Ferrand, invoquant un passage du code de procédure pénale.

Le ministre de la Justice François Bayrou a indiqué jeudi qu'il ne commenterait pas l'affaire qui touche le ministre de la Cohésion des Territoires Richard Ferrand, en se reférant à un passage du code de procédure pénale édictant le rôle du garde des Sceaux.

"Cette loi interdit que je puisse faire quelque commentaire que ce soit dans une affaire individuelle et je n'en ferai pas", a déclaré François Bayrou en réponse à une question sur l'ouverture d'une enquête préliminaire visant Richard Ferrand. Il s'exprimait lors d'un point presse sur la loi de moralisation de la vie politique, premier texte de la nouvelle législature.

"Je crois aux institutions"

"Je suis un défenseur et un protecteur de l'indépendance des magistrats", a ajouté le ministre, soulignant qu'il n'avait "jamais cru que les hommes ou les femmes soient vertueux (...) jamais cru à la morale universelle. En revanche, je crois aux institutions", a t-il insisté.

La pression s'est accrue sur Richard Ferrand, après l'ouverture par le parquet de Brest d'une enquête préliminaire dans l'affaire immobilière impliquant ce soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, mais Matignon lui a renouvelé jeudi sa confiance.

Selon le Canard enchaîné, les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand était alors directeur général, avaient souhaité en 2011 louer des locaux commerciaux à Brest pour ouvrir un centre de soins. L'entreprise avait choisi, entre trois propositions, celle d'une société immobilière appartenant à la compagne du ministre.

G.D. avec AFP