BFMTV

Bayrou : « Je n’ai pas commis d’erreur »

BFMTV
Le président du Modem, invité sur RMC, a défendu la stratégie qu’il suit depuis un an.

Jean-Jacques Bourdin : Où sont passés les 6,8 millions de français qui ont voté pour vous ?

François Bayrou : Ils sont toujours là, ils me croisent dans la rue et ils me demandent de ne rien lâcher. Je le leur ai promis et je tiendrais ma promesse.

Jean-Jacques Bourdin : Quelles erreurs avez-vous commises depuis un an ?

François Bayrou : Je n'ai pas commis d'erreur, j'ai fait des choix. Si j'avais voulu le confort du pouvoir ou de l'opposition, j'aurai accepté de faire allégeance à l'un ou à l'autre des deux partis principaux. Il se trouve que tout me montre, tout me conduit à penser que dans la situation du pays aujourd'hui, il ne faut pas se rendre à ces deux choix qui dominent, il faut au contraire en proposer un troisième.

Jean-Jacques Bourdin : Mais votre parole n'a aujourd'hui pas beaucoup de poids ?

François Bayrou : Vous m'invitez, c'est qu'elle a un peu de poids.

Jean-Jacques Bourdin : Je vous invite parce que je défends le pluralisme...

François Bayrou : C'est très bien, et c'est normal et naturel. En réalité vous ne m'invitez pas pour de bons sentiments mais parce que vos auditeurs ont envie de m'entendre. Ceci montre qu'il y a dans le pays une attente très importante. Comment faire pour échapper à cette tenaille qui fait que si l'on ne choisit pas l'un on est obligé de choisir l'autre si les deux se trompent.

La rédaction-Bourdin & Co