BFMTV

Barnier : « L’Europe ne va pas nourrir le monde »

-

- - -

Michel Barnier, ministre de l'Agriculture et de la Pêche, a souhaité alerter et proposer des réponses au drame de la faim dans le monde.

Invité vendredi 31 octobre, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Michel Barnier, qui publie « Plaidoyer pour l'agriculture. Qui va nourrir le monde ? » aux éditions Acropole, a tiré la sonnette d'alarme concernant la faim dans le monde : « Il faut remettre de la morale, de l'éthique, de la régulation dans le système financier, ça c'est la base de tout. Et pourtant, pendant ce temps-là, la crise humanitaire continue : 900 millions de personnes sont en danger de mort, notamment dans la corne de l'Afrique, 100 millions de plus à cause de la crise. Il y a la faim silencieuse qui continue. C'est ça que j'ai voulu poser comme question. En disant d'abord qu'il faut des réponses d'urgence, donner un coup de main important à toutes les ONG qui sont sur le terrain et qui font un boulot formidable ».

Ainsi, il a plaidé pour une refonte complète du système agricole : « La France et l'Europe ont augmenté leurs crédits d'aides d'urgence, mais ça ne suffit pas. Et c'est la réponse que j'essaye d'apporter, à ma place et sans arrogance : l'aide d'urgence ne suffit pas, il ne suffit pas d'apporter de quoi manger dans l'urgence à ceux qui ont faim, à Haïti ou au Congo. Il faut reconstruire l'économie agricole. Comme l'a dit la Banque Mondiale : 1 dollar ou 1 euro dans l'agriculture, c'est le dollar le plus efficace contre la pauvreté. Donc il faut remettre l'agriculture au cœur du défi alimentaire et refaire de l'investissement dans l'agriculture. Pas seulement en Europe, ce n'est pas l'Europe qui va nourrir le monde. C'est l'Afrique qui doit se reconstruire sa propre économie agricole ».

La rédaction-Bourdin & Co