× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
François Fillon, le 18 juin 2015 -
 

Entre le Penelope Gate et les accusations de fonds détournés par plusieurs sénateurs UMP, Les Républicains ont pris la défense de François Fillon, de manière plutôt hasardeuse. Le candidat s'est lui-même exprimé ce dimanche, assurant qu'il ne se "laissera pas abattre". 

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • françois
    françois     

    Fillon au 20h de TF1 : «en 2013, j'ai arrêté d'employer mon épouse parce qu'au fond j'ai compris que l'opinion publique avait évolué sur ces questions-là, qu'il y avait ces soupçons»...
    Quel cynisme ! Mais de qui se moque-t-il ? En 2013 Fillon a critiqué la loi sur la Transparence obligeant à publier le nom de ses collaborateurs parlementaires. Et de dire : "Je suis scandalisé que le gouvernement parle de moralisation. Comme si la vie politique était immorale", s'est-il agacé... et M. Fillon a voté contre ! On comprend mieux pourquoi aujourd'hui !

  • nykaulas
    nykaulas     

    Cessez de nous prendre pour des demeurés et veuillez plutôt apporter des preuves tangibles
    de votre probité .La seule com, ça suffit!

  • vauban
    vauban     

    il n'y a que des vieux qui arrivent dans la salle, serait ce un colloque du troisième âge?
    j'espère qu'ils ont prévu des ambulances en cas de malaise provoqué par la fièvre Fillon.

  • normand
    normand     

    si tous etaient concernes comme le dit mr Ciotti il oublie de dire quel parti gouvernait la France a c e moment la et quel action a ete prise pour arreter cela ? ses elus qui se disent republicains ne font pas honneur au nom qu'il se sont choisis

Votre réponse
Postez un commentaire