Manuel Valls et Benoît Hamon.
 

Après une humiliante élimination au premier tour de l'élection présidentielle, le Parti socialiste est plus que jamais au bord de l'implosion entre "gauche de gouvernement" et "gauche critique".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    Qu'ils disparaissent, ils sont à bout de souffle.
    Le PS doit se reconstruire en dehors de la sociale démocratie : ça ce sera Macron (et Valls)

    Sinon... ils ne seront PLUS RIEN

Votre réponse
Postez un commentaire