"Attaque" à la Pitié-Salpêtrière: la justice ne considère pas les propos de Castaner comme une "fake news"

Christophe Castaner à Biarritz le 4 avril 2019.
 

Le tribunal de Grande instance de Paris a jugé irrecevable la demande des deux élus communistes qui avaient demandé à ce que soit supprimé le tweet erroné du ministre de l'Intérieur, daté du 1er-Mai dernier.

Votre opinion

Postez un commentaire