Assistants parlementaires: Marine Le Pen doit rembourser 300.000 euros, une situation qu'elle juge "ubuesque"

La présidente du RN, Marine Le Pen
 

Marine Le Pen contestait une nouvelle fois le remboursement d'environ 300.000 euros au Parlement européen dans l'affaire de l'emploi douteux d'une de ses assistantes. Son pourvoi a été rejeté par le justice européenne. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire