BFMTV

Arrestation de Taha Bouhafs: Danièle Obono accuse le Macronisme "de racisme", Sibeth Ndiaye lui répond

En se prenant comme exemple, la porte-parole du gouvernement, invitée de BFM Politique ce dimanche, a estimé sur que ce dernier ne pouvait pas être taxé de racisme.

Invitée de l'émission politique ce dimanche de BFM Politique, Sibeth Ndiaye est revenue sur les actions ciblées contre la réforme des retraites qui se multiplient à mesure que le mouvement avance. La porte-parole du gouvernement s'est notamment exprimée sur la manifestation qui a eu lieu vendredi soir au théâtre des Bouffes du Nord, où se trouvait Emmanuel Macron, et sur l'arrestation du journaliste militant Taha Bouhafs, interpellé après avoir partagé une vidéo indiquant la présence du président de la République dans la salle de spectacle.

En réponse aux déclaration de la députée France insoumise Danièle Obono, qui a estimé sur notre antenne samedi que le jeune reporter avait été arrêté - en partie - par racisme, Sibeth Ndiaye a estimé que cela n'avait "aucun sens".

"Honnêtement, accuser le Macronisme de racisme, je crois que c’est un non-sens évident", a-t-elle estimé, en se montrant. "Je me montre moi même parce que dans le gouvernement, vous avez eu Mounir Mahjoubi, vous avez Cédric O, Sibeth Ndiaye... C’est ridicule. Il y a plus de députés noirs car il y a eu un élan important de renouvellement porté par La République en marche (...) Ce n'est pas à la hauteur de Danièle Obono", a ajouté la porte-parole.

Taha Bouhafs est ressorti libre samedi soir sans être mis en examen, mais l'enquête se poursuit. Il a été placé sous le statut de témoin assisté.

Juliette Mitoyen