Arabie Saoudite: quand Dati et Alliot-Marie refusent de condamner l'arrestation de féministes

Mis à jour le
French Justice minister Rachida Dati delivers a speech eyed by Interior minister Michele Alliot-Marie on May 5, 2009 at the French national assembly in Paris, during the weekly session of questions to the government. AFP PHOTO BORIS HORVAT
BORIS HORVAT / AFP
 

Les deux eurodéputées françaises ont voté contre une résolution de l'ONU qui condamne la situation des femmes en Arabie Saoudite et l'arrestation de plusieurs militantes et militants féministes. 

Votre opinion

Postez un commentaire