François Hollande à la cérémonie d'hommage aux victimes des attaques du 13 novembre 2015, deux ans après.
 

François Hollande s'est montré très critique ce jeudi matin à l'égard de la gestion de l'affaire de l'Aquarius, le navire humanitaire en route vers l'Espagne avec 629 migrants à bord, que l'Italie et Malte avaient refusé d'accueillir lundi dernier. 

Votre opinion

Postez un commentaire