BFMTV

Après les propos de Hollande, les deux plus hauts magistrats de France reçus à l'Elysée

François Hollande, le 26 avril 2016.

François Hollande, le 26 avril 2016. - Stéphane de Sakutin - AFP

Dans un livre, François Hollande a ouvertement critiqué certains magistrats en évoquant leur "lâcheté. Des propos "consternants" pour un syndicat. Ce soir, les deux plus hauts magistrats du pays sont reçus par le chef de l'Etat.

Les deux plus hauts magistrats de France vont s'entretenir avec François Hollande. Bertrand Louvel, le premier président et Jean-Claude Marin, le procureur général de la Cour de cassation ont demandé cette entrevue avec le chef de l'Etat après ses propos polémiques sur l'institution judiciaire.

Dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça...", François Hollande parle de la "lâcheté" de la justice et de magistrats qui "se planquent" et "jouent les vertueux". "La justice n'aime pas le politique", conclut-il. Avec ce rendez-vous, les deux magistrats veulent "essayer de comprendre" ces propos. 

Un syndicat consterné

Ces déclarations risquent de faire voler en éclats une relation plutôt apaisée entre le chef de l'Etat et les magistrats. Ces derniers lui savent gré de n'avoir jamais critiqué publiquement des juges, à l'inverse de Nicolas Sarkozy, et d'avoir laissé travailler les procureurs sans leur donner d'instructions dans des affaires individuelles.

L'Union syndicale des magistrats (USM), majoritaire dans la profession, s'est dite "atterrée" et "consternée" par ces propos. 

M.L. avec AFP