BFMTV

Après la polémique sur les pains au chocolat, Copé s'est promis "de ne plus jamais répondre à un quiz"

Le candidat à sa réélection et ancien ministre du budget a expliqué être resté marqué par la polémique du prix d'un pain au chocolat.

Invité sur le plateau de BFM Paris ce jeudi soir à l'occasion de l'émission Capitale 2020, Jean-François Copé, maire Les Républicains de Meaux, a refusé de se prêter au jeu du "Paris Screen", où le candidat interrogé doit répondre à cinq questions de connaissance sur Paris et l'Ile-de-France. 

Le candidat à sa réélection et ancien ministre du budget a en effet expliqué être resté marqué par la polémique du prix d'un pain au chocolat. L'histoire remonte à 2016, lorsque Jean-François Copé était candidat à la primaire de la droite. Invité sur le plateau d'Europe 1, un journaliste l'interroge sur le prix de la viennoiserie. Ce dernier répond alors "ça dépend des tailles, ça doit être aux alentours de 10 ou 15 centimes". Le propos a rapidement été partagé sur les réseaux sociaux provoquant de nombreuses critiques et moqueries.

"J'ai été la cible d'une telle haine"

"J'ai pris une décision après cette polémique immense: je ne répondrai plus jamais à aucune des questions de ce genre", a-t-il martelé, intransigeant, sur notre antenne. "J'ai été la cible d'une telle violence et d'une telle haine à l'issue de cette petite histoire. Je me suis juré qu'on ne m'y reprendrait plus".

Sur les cinq questions initialement prévues, le maire de Meaux aura finalement répondu à une: "Quelle est la première destination touristique d'Europe?" "Disneyland Paris", répond Jean-François Copé. Réponse juste.

Cyrielle Cabot