BFMTV

Après l'elysée, le quai d'orsay renonce à sa garden-party

Après l'Elysée, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a renoncé à organiser une réception à l'occasion du 14-Juillet pour se plier à l'austérité budgétaire désormais de mise. /Photo d'archives/REUTERS

Après l'Elysée, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a renoncé à organiser une réception à l'occasion du 14-Juillet pour se plier à l'austérité budgétaire désormais de mise. /Photo d'archives/REUTERS - -

PARIS (Reuters) - Après l'Elysée, le ministre des Affaires étrangères a renoncé à organiser une réception à l'occasion du 14-Juillet pour se plier...

PARIS (Reuters) - Après l'Elysée, le ministre des Affaires étrangères a renoncé à organiser une réception à l'occasion du 14-Juillet pour se plier à l'austérité budgétaire désormais de mise.

Nicolas Sarkozy, qui entend oeuvrer à une République "exemplaire" en ces temps de crise, devrait annoncer prochainement des mesures structurelles relatives au budget et au fonctionnement des ministères dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP).

"Compte tenu du contexte budgétaire actuel, Bernard Kouchner a décidé de ne pas organiser de réception au ministère à l'occasion de la Fête nationale", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero, lors d'un point de presse électronique.

La France compte réaliser 100 milliards d'euros d'économies d'ici à 2013 - dont 45 milliards de réductions de dépenses publiques - pour ramener son déficit public à 3% du produit intérieur brut (PIB) à cette échéance.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse