En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Fillon le 15 décembre 2016 à Bruxelles
 

Après Alain Juppé, c'est au tour de François Fillon d'être la cible de militants d'extrême droite. Le candidat Les Républicains à la présidentielle 2017 est au cœur d'une campagne de dénigrement, rebaptisé "Farid Fillon".

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • euh la
    euh la     

    Le plus déshonorant s'est la censure .

  • euh la
    euh la     

    En France on ne peut pas dire "farid Fillon" (shocking ) mais on peut insulter les gens de fachos . Expliquez nous ce qu'il y a de déshonorant a s'appeler "farid" ?

  • euh la
    euh la     

    Vu l'actualité (attentat en Allemagne) . Il est vrai que le danger vient de la "fachosphère" . Les criminels sont ceux qui ont laissé rentrer des terroristes sur notre terre . Ils ont des comptes a rendre au peuple Français .

Votre réponse
Postez un commentaire