Pénicaud
 

La ministre du Travail a tenté de justifier les déclarations d'Emmanuel Macron qui, cette semaine, a estimé que l'Etat met "un pognon de dingue" dans les aides sociales et qu'il fallait "responsabiliser" les bénéficiaires.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire