Mis à jour le
Sonia Krimi à l'Assemblée nationale, le 19 décembre 2017. - Patrick Kovarik - AFP
 

L'élue de la majorité évoque "une affaire grave" et se dit "abasourdie".

Votre opinion

Postez un commentaire