000_17Y5VX.jpg
 

Durant la campagne, le candidat Macron avait promis de "changer" ou de "confirmer l'intégralité des postes de direction dans la fonction publique". Un serment jusqu'ici partiellement mis en œuvre mais qui pourrait être réactivé par le scandale autour d'Alexandre Benalla. 

Votre opinion

Postez un commentaire