Accusé par un député PS de parler comme Salvini, Castaner riposte

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le jour du vote solennel en première lecture à l'Assemblée nationale de la proposition de loi "anti-casseurs", le 5 février 2019. - Jacques Demarthon - AFP
 

Interpellé à l'Assemblée nationale lors de la séance de questions au gouvernement, le ministre de l'Intérieur a invoqué son choix, en 2015, de retirer sa liste socialiste aux élections régionales pour faire barrage au FN. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire