× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

Millas: la ministre des Transports appelle à ne "pas commenter la position des barrières"

Borne
 

Elisabeth Borne a lancé un appel à la prudence après l'accident entre un car scolaire et un train à Millas. L'enquête devra notamment déterminer quelle était la position des barrières du passage à niveau. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • dano54
    dano54     

    C'est curieux ! L'ancienne Directrice de la stratégie SNCF devenue ministre ne convoque plus de façon autoritaire et démagogique le patron de l'ex SNCF Réseau !

  • marco3340
    marco3340     

    Notre Président comprend la douleur des familles en fêtant avec humilité son anniversaire dans le luxe du château de Chambord

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    qu'on arrête les commentaires avec ces barrières !

    Sont celles défoncées ?
    oui ou non ?
    Une barriere ouverte est intacte.
    Une barrière fermée est cassée.

    Faut ils des dizaines d'experts pour conclure ?

    dano54
    dano54      (réponse à Et maintenant ?)

    Ah ah ! Belle assurance ! Peut-être peut-être et vu comme cela c'est indéniable.... Sont-ce des barrières entières ou des barrières ne barrant que la moitié de la chaussée ?

  • SuperRKO
    SuperRKO     

    Le problème c'est que les autorités aiment dépenser des millions d'euros pour des choses qui ne sont pas de nécessités urgentes comme construire des stades comme les futurs sites olympiques pour les JO 2024, des statues inutiles, modifier le nom des rues et finalement ces autorités délaissent la rénovation, l'amélioration des passages à niveau, la preuve. C'est la honte.

  • vauban
    vauban     

    avant même qu'il y ait une enquête, les auto proclamés spécialistes donnent leur avis.

    Et maintenant ?
    Et maintenant ?      (réponse à vauban)

    la honte c'est plutôt que les fonctionnaires de la SNCF (enfin de ce qui a remplacé la SNCF - entretien des voies) sont de moins en moins motivés et ne font pas leur boulot avec une grande conscience professionnelle.

    Les maintenances sont elles faites ?
    Ou bien juste coché un "fait" sur le cahier d'entretien ?

  • Ana Maria Ciortea-Marti
    Ana Maria Ciortea-Marti     

    Avec tout le respect pour les victimes et leurs familles, pour celles qui sont en urgence absolue, nous ne pouvons pas quand même, nous empêcher de partager avec vous une pensée: quand on sait combien de temps on doit attendre devant une barrière baissée avant qu'un train arrive et combien après son passage et si les autobus se suivaient et le premier est passé et il a été témoin de l'accident, nous concluons que la barrière était levée

    goodaps
    goodaps      (réponse à Ana Maria Ciortea-Marti)

    La phrase d'un témoin qui dit que les barrières étaient baissées et que le bus a forcé le passage ne semble pas très crédible... Si c'était le cas, cette barrière doit être cassée… D’autres témoignages parlent de 3 bus qui se suivaient… L’un devant et l’autre derrière le bus accidenté… Le problème classique de ce type de passage à niveau, c’est que certains véhicules n’attendent pas que le véhicule précédent soit sorti du passage pour s‘engager sur celui-ci… et le moindre encombrement ou incident peut être la source d’un tel accident… l’enquête le dira… soyons patients… mais ce n’est pas toujours la 1ère qualité des médias…

Votre réponse
Postez un commentaire