× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
hamon-republique
 

Les sympathisants de Benoît Hamon avaient rendez-vous Place de la République à Paris ce mercredi en début de soirée pour y entendre le dernier grand meeting du candidat socialiste à la présidentielle. Sous le soleil et devant des sympathisants enthousiastes, ce dernier a voulu essayer de convaincre une ultime fois. 

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • LouBecarut
    LouBecarut     

    Il n'assume pas beaucoup l'idéologie socialo-mittérandienne, qui depuis le début des années 80 a mis en première valeur le consumérisme: en politique, à l'école-où les parents interviennent dans l'école depuis Chevenement-, en consommation, où le service des fraudes s'est vu recadré, et où on a lancé les associations 50millions de consommateurs, que choisir, qui ont remplacé une politique d'information sur les produits, leur qualité, leur prix, par une dérèglementation sauvage...etc...

  • LouBecarut
    LouBecarut     

    Il n'assume pas beaucoup l'idéologie socialo-mittérandienne, qui depuis le début des années 80 a mis en première valeur le consumérisme: en politique, à l'école-où les parents interviennent dans l'école depuis Chevenement-, en consommation, où le service des fraudes s'est vu recadré, et où on a lancé les associations 50millions de consommateurs, que choisir, qui ont remplacé une politique d'information sur les produits, leur qualité, leur prix, par une dérèglementation sauvage...etc...

  • LouBecarut
    LouBecarut     

    Il n'assume pas beaucoup l'idéologie socialo-mittérandienne, qui depuis le début des années 80 a mis en première valeur le consumérisme: en politique, à l'école-où les parents interviennent dans l'école depuis Chevenement-, en consommation, où le service des fraudes s'est vu recadré, et où on a lancé les associations 50millions de consommateurs, que choisir, qui ont remplacé une politique d'information sur les produits, leur qualité, leur prix, par une dérèglementation sauvage...etc...

  • spirou
    spirou     

    Dire que c'est Macron dit" Brutus" et Mélechon le "Ché Guevara " a la française qui agotent les sondages dans cette présidentielle folledingue

  • Pierre andre
    Pierre andre     

    ce n'est pas pour etre méchante mais on était plus 5000 gd max que 20 mais bon .. Pas tres émulsif ce meeting , bien décue ...

Votre réponse
Postez un commentaire