À neuf mois des municipales, le RN s'appuie sur l'ex-LR Thierry Mariani pour séduire des élus de droite

L'eurodéputé RN Thierry Mariani, le 1er mai 2019 à Metz
 

Misant davantage sur le qualitatif que le quantitatif, le parti de Marine Le Pen compte se concentrer sur une centaine de villes stratégiques, en nouant par ailleurs des alliances çà et là avec des maires sortants sans étiquette. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire