BFMTV

A l'Elysée, 2017 se prépare autour de l'apéro

François Hollande se prépare pour 2017.

François Hollande se prépare pour 2017. - Thierry Charlier - AFP

Le président de la République reçoit des élus de la majorité de plus en plus souvent à l'Elysée. Le but: resserrer les rangs et faire la promo de son bilan.

François Hollande pense à 2017, et pas seulement en se rasant. D'après le quotidien L'Opinion, le pensionnaire de l'Elysée reçoit de plus en plus de monde à l'heure de l'apéritif. Ainsi, mardi, une vingtaine de parlementaires socialistes ont été conviés à discuter avec le chef de l'Etat.

Une habitude de François Hollande

De l'aveu même des convives, les apéros autour de François Hollande sont plutôt habituels. Une manière pour le président de recevoir les doléances de ses députés, et de les entendre "en libre écoute" d'après l'un d'eux. Pourtant, la séance de mardi était différente.

"C'était un moment de mise en perspective, pour vanter l'ambiance économique où enfin les planètes s'alignent et les premiers fruits arrivent. L'idée c'est de le faire savoir", pense l'un des convives.

Une manière aussi de lutter contre l'impopularité de François Hollande? Pas seulement. Après les débats sur l'opportunité d'une primaire à gauche, le président semble vouloir reprendre la main. Et s'imposer dans son camp.

2017 en ligne de mire

Si la campagne pour l'investiture est depuis longtemps lancée à droite, la gauche hésite encore sur la voie à choisir pour désigner son candidat en 2017. Une hésitation que François Hollande a semble-t-il décidé de devancer.

"Quand vous ne parlez que de la primaire, de ses échecs et des reculs, à un moment, il faut resserrer les troupes. L’apéro! C’était ça! Dire qu’il sera coûte que coûte le chef", explique un invité à L'Opinion.

"On a très vite compris que cet apéro, c’était pour passer à la vitesse supérieure, que cela préfigure une nouvelle candidature", explique encore le député Pascal Terrasse au journal.

Un sentiment confirmé par la teneur des propos tenus ce soir-là, et l'impression laissée aux convives. Pendant la réunion, le bilan de François Hollande a été longtemps évoqué, sous un angle positif, et optimiste. Tellement optimiste qu'un socialiste à la sortie, s'est dit: "Il ira! Il est sur la rampe de lancement". Quelques heures après la réception, au même endroit, de plusieurs élus écologistes que l'Elysée tente de convaincre.

P.A.