BFMTV
Politique

A 97 ans, le plus vieux maire de France compte se présenter de nouveau aux prochaines municipales

La mairie de Saint-Seurin-sur-l’Isle en Gironde

La mairie de Saint-Seurin-sur-l’Isle en Gironde - Google StreetView

Élu pour la première fois en 1971, l'homme d'aujourd'hui 97 ans est le plus vieux maire en activité en France.

A plus d’un an du scrutin, les élections municipales de 2020 déchaînent déjà les passions. Le mois dernier, plusieurs membres du gouvernement dont Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi, ont quitté leurs fonctions au sein de l’exécutif afin, ce n’était plus un secret, de briguer l’hôtel de ville de Paris. A l’échelle nationale, l’élection sera également un test grandeur nature pour LaREM, le parti de la majorité, qui sera pour la première fois depuis 2017 confronté à un scrutin national. 

A Saint-Seurin-sur-l’Isle en Gironde, il n’y a en revanche guère place à l’indécision. Premier édile depuis 1971, Marcel Berthomé, aujourd’hui âgé de 97 ans, compte bien rempiler après sa dernière victoire de 2014. Plus vieux maire de France, ce dernier a été élu pour la première fois dans cette commune située à une quarantaine de kilomètres de Bordeaux en 1971. Et comme le signale Le Parisien, qui a été à sa rencontre, le nonagénaire semble encore avoir un caractère bien trempé.

Projets pour l'avenir

Dans cette bourgade de 3000 administrés, Marcel Berthomé est connu pour "tenir sa parole" et gérer la commune "au cordeau" souligne le quotidien francilien. Il faut dire que l’expérience et le temps parlent pour lui. Au long de son mandat, le maire a en effet présidé près d’une centaine de conseils municipaux et pas loin d’un millier de mariages.

Et ses réalisations sont multiples: une zone commerciale, une médiathèque, et d’autres projets pour les années à venir, en cas de réélection, dont un développement du tourisme dans une région cernée par les grands domaines viticoles.

Politiquement, Marcel Berthomé est encore bien au fait de l’actualité et de la crise sociale actuelle. S’il a refusé d’ouvrir un cahier de doléances afin de recueillir les desiderata des Saint-seurinois, il a, en revanche, été à la rencontre d’Emmanuel Macron qui s’était déplacé dans le département dans le cadre du grand débat national, dont les grandes mesures seront présentées ce lundi par le locataire de l’Elysée lui-même.

Hugo Septier