En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls annonce sa candidature à la primaire de la gauche pour la présidentielle de 2017, lundi 5 décembre 2016. Bertrand Guay - AFP
 

Manuel Valls, candidat tout juste déclaré à la primaire du PS, veut rassembler son camp. Mais la démarche du Premier ministre, qui avait théorisé l'existence de deux gauches "irréconciliables", ne passe pas auprès de plusieurs personnalités du parti.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Le chat95
    Le chat95     

    La devise de VALLS : Faire gagner tout ce qui nous rassemble.

    Valls et Fillon peuvent donc se rassembler. Ils sont tous deux pour l'abandon des 35 h. soit pour une augmentation du chômage instantanée de 4/35 = 11%.

  • Lombago
    Lombago     

    Il faut reconnaitre que Valls est, et de loin, le meilleur à gauche.....un duel Valls-Fillon aurait de l'allure...débats de haut niveau...

  • Lombago
    Lombago     

    Valls la main sur le cœur ! Comment va t il pouvoir s'exonérer du bilan calamiteux de ce pitoyable quinquennat ?
    Quoique, les français ont une telle faculté d'oubli !
    Le très incompétent Hollande remonte déjà dans les sondages.

  • Lombago
    Lombago     

    Partout où passe le socialisme, les gens finissent dans la misère après avoir perdu leurs libertés.
    Malheureusement, beaucoup de français ne veulent pas voir la réalité.

  • Lombago
    Lombago     

    Valls se définit comme un élu des quartiers populaires.
    Je le cite : "La réussite ne se mesure pas au montant du compte en banque, elle se mesure à la lumière que l'on a dans les yeux".
    Les classes populaires, aux fins de mois difficiles vont certainement y trouver leur compte...Il est beau le socialisme...

Votre réponse
Postez un commentaire