Yvelines: une pharmacienne jugée pour abus de faiblesse sur ses voisins nonagénaires

pharmacie.jpg
 

Plutôt que de rejoindre une maison de retraite, les deux nonagénaires avaient accepté l'aide de leur voisine, lui confiant leur carte bancaire et lui donnant procuration sur leur compte.

Votre opinion

Postez un commentaire