Mis à jour le
François Molins après les attentats de Charlie Hebdo. - Eric Feferberg - AFP
 

Le procureur de la République de Paris précise que les plaintes pour harcèlement et agression sexuelle ont augmenté de 20 à 30% à Paris après la campagne #balancetonporc. 

Votre opinion

Postez un commentaire