BFMTV

Violences: obligation de soins pour la chanteuse Jackie Quartz

L'ex-star des années 80 a été reconnue coupable de violences sur sa mère mardi, mais le prononcé de la peine a été ajourné au 20 janvier 2015.

L'ex-star des années 80 a été reconnue coupable de violences sur sa mère mardi, mais le prononcé de la peine a été ajourné au 20 janvier 2015. - -

Jackie Quartz, interprète du tube "Juste une mise au point", a été reconnue coupable de violences sur sa mère mardi à Créteil. Le prononcé de la peine a été ajourné à 2015.

La chanteuse des années 80 Jakie Quartz, interprète du tube "Juste une mise au point", a été reconnue coupable de violences sur sa mère mardi par le tribunal correctionnel de Créteil.

Conformément aux réquisitions du parquet, les juges ont ajourné le prononcé de la peine au 20 janvier 2015. D'ici là, Jakie Quartz devra se soumettre à une obligation de soins. Le tribunal pourra alors aller jusqu'à une dispense de peine ou rendre une décision plus sévère. Elle encourt sept ans de prison ferme.

Jakie Quartz, de son vrai nom Jacqueline Cuchet, comparaissait pour violences aggravées sur ascendant et en état d'ébriété.

Alcool et anti-dépresseurs

Les faits remontent aux 24 décembre et 3 janvier derniers au domicile que la chanteuse partage avec sa mère à Orly, dans le Val-de-Marne, sur fond d'alcool et d'anti-dépresseurs: "un cocktail qui m'a fait disjoncter", reconnaît Jakie Quartz, 58 ans.

Après une "dispute qui est partie très vite", la chanteuse aurait asséné une vingtaine de gifles à sa mère, âgée de 88 ans, ainsi que des coups de parapluie. La vieille dame s'était vue prescrire dix jours d'ITT.

Auteur et interprète de la chanson devenue culte Juste une mise au point, numéro 1 des ventes en 1983, la chanteuse a rejoint la tournée RFM Party 80 en 2009 pour une série de concerts dans les plus grandes salles de France, après de longues années loin des lumières du show-business.

C.P. avec AFP